sol

L'origine

 

Issue d'une unique source, l'eau Saint-Justin prend naissance dans la région montagneuse des Basses Laurentides et voyage du versant vierge de ces montagnes jusqu'au village de Saint-Justin.

 

C'est durant son séjour sous terre que l'eau s'enrichit de minéraux, plus particulièrement de bicarbonate (HCO3), élément favorisant la digestion.

 

Car, contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas les bulles qui aident à la digestion mais uniquement la présence naturelle de bicarbonate de soude dans l'eau.

 

La source jouit d'une protection naturelle efficace laquelle est assurée par un important dépôt d'argile d'origine marine mis en place il y a plus de 10 000 ans. L'argile d'origine marine de la mer de Champlain est considérée comme un matériau géologique imperméable. L'eau souterraine naturellement minérale se retrouve alors sous une condition de nappe captive et les risques de contamination par les activités anthropiques sont nuls et ce, en raison de l'épaisseur et de la grande extension latérale de dépôt imperméable sur tout le territoire de Saint-Justin.

 

Saint-Justin répond aux critères de classification d'une eau minérale naturelle, notamment par sa composition en minéraux totaux dissous et parce qu'elle ne subit aucune transformation ni modification étant issue d'une seule et unique source naturellement gazeuse.

 

Au point de captage l'eau souterraine contient une charge minérale stable et dégage un léger pétillement attribuable au gaz carbonique naturellement présent dans l'eau.

 

Naturellement gazeuse à la source, et telle que la nature l'a conçue, Saint-Justin séduit par la délicatesse de son goût et par la fine pétillance de ses bulles. Elle sait se marier à différents arômes pour donner un produit d'exception.

 

* Afin de conserver son goût original, la pétillance naturelle est ensuite renforçée par du gaz carbonique

source